Retranscription du Tuyau, numéro 21, page 8 (2 décembre 1915)

Voir la page originale du journal ici

séparation

Il existe une comptabilité de marchandises tenue commercialement. Elle permet au Comité de rendre compte de cette partie de sa gestion à tout enquêteur et à tout moment.

Enfin, sur la demande des "Bureaux de secours aux prisonniers de guerre", des contrôleurs sont installés au Bureau de la poste à la Kommandantur. Ils tiennent le Comité au courant de ce que reçoivent les prisonniers nécessiteux comme colis et comme argent. Ce que personne n'ignore au Camp de Quedlinburg, chaque Compie est représentée par deux délégués, l'hopital par un délégué. Les membres du Comité tiennent une réunion hebdomadaire au cours de laquelle, ils discutent de toutes des questions intéressants le C.F.Q.

E.L. Chatenet

Par dessus les fils de fer

Pas de nouvelle création la semaine dernière au "Théâtre Larche". la troupe se contente d'aller jouer au IIème Baton des spectacles déjà applaudis au 1er

Bonne représentation du "G.R.R." le dimanche 28 au IIIè Camp. Excellente partie de concert dont je ne regrette de ne pouvoir citer tous les numéros, disons seulement le succès qu'obtient Mr Contat pour sa voix bien timbrée et se chaude diction. La matinée terminait par "Le Captif" l'amusante saynète de Tristan Bernard dans laquelle Mr Reuriet fut un prisonnier des plus spirituels, Mr Payelle un joyeux géolier et Melle Nenette d'Orval la plus charmante des avocates.

Le Groupe Musical exécute avec talent un programme interessant où se remarquent surtout "L'ouverture de Horma" et une "suite norvégienne" de J. Bauglas.

Les bals du dimanche soir au 1er Camp sont de plus en plus animés. On y admire parfois l'entrain et la grâce d'une prisonnière qui vient se mêler aux ébats de ses camarades du sexe fort, elle a un succès fou, on parle pour le soir du Réveillon d'un grand bal travesti qui promet d'être des plus brillants.

"Rigadin"

Dans la rue

Hé, là-bas! hé! la jupe au vent!
Ohé! la petite personne,
Arrêtez-vous mon coeur frisonne
En proie à l'espoir décevant.

Oh! le beau corsage mouvant!
Et comme l'amour déraisonne
Devant ces grands yeux d"amazone
Plus clair que nul soleil levant!

Arrêtez(vous donc! Elle trotte.
Sans répondre et gardant ses bas
Immaculés, vierges de crotte.

Je reviens, mes projets à bas,
Mais content, car c'est gai la rue,
Quand Rose mous est apparue.

Alb. Glatigny

Camarades des "Arbeits Kommandos" versez à votre chef de poste 0Mk 50 Pfennigs et vous recevrez les cinq prochains numéros du "Tuyau"