Retranscription du Tuyau, numéro 39, page 3 (3-10 mai 1916)

Voir la page originale du journal ici

séparation

C.F.Q.
Le Comité de secours et les "Arbeits Kommandos"

Les départs des prisonniers pour le travail se multiplient. Les nécessiteux sont les premiers à partir puisque cette situation leur permet de gagner quelque argent et d'avoir un ordinaire quelquefois plus copieux. Ces départs leurs causaient par contre un préjudice sur leurs camarades demeurant au camp. Ils ne pouvaient plus participer aux distributions de vivres, et voici la situation qui leurs était réservée:

Lorsqu'un prisonnier "Auf Arbeits Kommandos" sollicitait des secours, après les formalités - dont nous allons parler – remplies, et les renseignements envoyés à Berne, il devait attendre son adoption par une société de secours ou par une marraine.

Cette lacune est désormais comblée, car il a été décidé ce 19 Avril, d'expédier des vivres aux prisonniers nécessiteux actuellement "auf Arbeits Kommando".

Il existe dans cette conditions deux catégories de prisonniers, ceux qui avant de partir au travail étaient déjà inscrits au Comité, et ceux qui avaient quitté le camp avant la formation du comité du secours. Aucune différence n'est faite entre ces deux catégories et tous les prisonniers nécessiteux "auf Arbeits Kommando" sont priés d'adresser une demande de secours s'ils le jugent nécessaire et si ce n'est déjà fait.

Quand un prisonnier adresse une telle demande au Comité, il est envoyé à son expéditeur par les soins du secrétariat un questionnaire dont suit le reproduction:

questionnaire Dans l'intérêt particulier de chaque nécessiteux le questionnaire doit être rempli avec scrupules, et avec soin, car les contrôles deviennent ainsi plus faciles et plus rapides.

Dans l'intérêt général de ses camarades secourus, si un prisonnier en Kommando considère qu'il n'a pas besoin de recevoir de vivres, il sera sans doute assez consciencieux pour n'en pas demander où si sa situation s'améliorait, pour faire cesser les envois du Comité de Secours au cas où ils seraient commencés sur sa demande.

Dès que le questionnaire rempli est revenu au secrétariat, il est vérifié, et si les renseignements